Princesa Zaida

  • Lit avec ciel de lit.
  • Sol de Fez.
  • Paravent en bois de cèdre.
  • Baignoire intégrée beige vieilli avec des fenêtres en arc outrepassé.

Histoire

Son histoire paraît de légende ou de conte oriental, non seulement parce qu’elle était extraordinairement aimée par le roi-empereur de Castille et Léon, mais aussi parce qu’elle a été une femme exquise, cultivée, instruite, intelligent et très belle. Elle a eu avec le roi le seul fils homme, Sanche III le Désiré, qui a hérité le trône. Voilà l’histoire de la princesse Zaida, fille du roi poète de Séville al-Mu’tamid et de l’exquise poétesse d’Al-Andalous Rumaykiyya. Née autour de l’année 1070, sa mère l’a instruite, comme une princesse bien aimée, dans la beauté et la poésie, dans la chanson, dans la dance et dans la philosophie. Elle a été en rapport avec la haute classe de la société andalouse et avec les femmes les plus cultivées et instruites de la cour.  Zaida avait hérité la beauté et l’esprit de sa mère et la gaieté de son père. Quand elle avait 12 ans, Zaida savait qu’elle s’était fiancée avec le roi de Castille, qui était marié avec une princesse chrétienne du sud de la France, Madame Inés d’Aquitaine: ce sont des politiques matrimoniales. La princesse Zaida est affectée par ces politiques quand son père, le roi de Séville, a besoin de signer des accords avec le puissant roi de Castille et Léon, Alphonse VI. À cette phase de la Reconquête, le pouvoir du roi chrétien est tel que personne n’est capable de régner sans son consentement. Il parait que c’était le roi arabe qui a eu l’idée du mariage, car le roi de Castille a ajourné le mariage plusieurs fois. Zaida a été envoyée au rencontre du roi en tant que sa fiancée par son père, avec une dot considérable, laquelle incluait des places importantes comme Cuenca, Alarcos, Ocaña, etc. On ne sait pas si la princesse allait tenir sa promesse de mariage ou si son véritable objective était de solliciter l’aide du puissant monarque chrétien pour son père, car il établissait des alliances avec quelques rois arabes, qui payaient des impôts pour être protégés des almoravides. À Toledo, l’intelligente princesse et le roi chrétien se rencontrent. Sa femme, la jeune reine Inés, était morte (au Moyen Âge, il était fréquent pour les femmes de mourir à l’accouchement), mais il s’était marié une autre fois. Zaida a vit avec lui et son épouse à la cour. Peu après, ils ont eu un enfant. Le mariage entre la princesse Zaida et le roi Alphonse se célèbre au moment de nommer son fils héritier, car il faut légaliser la succession de Sanche. À partir du mariage, elle devient la reine Elisabeth. Le roi exalte ses capacités et l’appelle « reine divine, très amante et bien-aimée ». Le bonheur du mariage dure peu parce que Zayda meurt très jeune, environ l’année 1100, à la suite d’un accouchement, en suivant la même chance que le reste des femmes d’Alphonse VI. Zaida-Elisabeth sera enterrée en Sahún et deux siècles plus tard ses restes seront transférés à Saint Isidore de Léon.
Share